Je suis perdue. Comment choisir mon fond de teint? (TOME 2°


voici pour vous la suite de l’article:

Deuxièmement déterminer la couvrance
C’est selon les besoins de chacune : si on a des rougeurs, des taches ou des imperfections, on cherche une bonne couvrance, tandis qu’une personne ayant une peau sans problème souhaite unifier le teint, ce qui peut être fait avec une couvrance moyenne ou légère.
La texture crème est la plus couvrante. Le fluide offre le plus souvent une couvrance moyenne, mais on trouve des formules très couvrantes comme des très légères (= c’est mieux de tester la texture l avant l’achat). La poudre permet de moduler la couvrance, selon la quantité qu’on applique (on peut insister sur certaines zones par exemples). Enfin, la mousse est assez couvrante (même si on en trouve des plus légères, donc idem, on teste avant).
On garde en tête qu’une grande couvrance peut ternir le teint, donc plutôt que de se faire un masque pour planquer des taches ou des imperfections, on corrige localement avec un correcteur avant d’appliquer le fond de teint.
Il faudrait savoir le résultat que l’on cherche à la fin : Est-ce un fini peau nue lumineux ? Une couvrance parfaite ? Une matité, une peau veloutée sans brillance ?
Elle peut être légère, moyenne ou totale. Là, tout dépend de ce que vous souhaitez obtenir comme rendu. En effet, un fond de teint à couvrance légère ne camouflera pas toutes vos imperfections mais laissera bien respirer votre peau avec un rendu presque invisible.
Au contraire, un fond de teint à couvrance totale les masquera de façon importante mais se remarquera plus facilement, étant moins naturel. Puis, plus le fond de teint est couvrant plus il a tendance à vieillir en soulignant les rides. Donc en règle générale ce type de fond de teint concerne les peaux avec de nombreuses imperfections. Si ce n’est pas votre cas, optez plutôt pour un fond de teint avec une couvrance moyenne ou légère.

Troisièmement Longue tenue ou non ?
Dernier point pour fignoler le cahier des charges du fond de teint idéal : savoir pour quelle tenue opter ! Si vous cherchez un fond de teint pour vous maquiller de façon ponctuelle, pour des soirées par exemples, choisir un fond de teint longue tenue n’est pas nécessaire. Si c’est, au contraire, pour le porter tous les jours et que vous avez des longues journées bien chargées, là le fond de teint longue tenue est fait pour vous.

Attention il a pour défaut d’assécher la peau, alors hydratez-vous bien au préalable. Vous avez maintenant Le guide de l’achat du fond de teint, vous savez quels critères présente votre fond de teint idéal. Vous pouvez donc partir à sa recherche en boutique, sereinement.
Cependant respectez les 4 choses suivantes si vous voulez être sûre de ne pas louper votre achat au dernier moment !

1- Toujours tester avant d’acheter.
N’achetez jamais un fond de teint que vous n’avez pas testé, que cela soit pour voir sa texture ou sa couleur. Elle n’est jamais exactement la même sur le flacon qu’en réalité.
En général dans tous les magasins de beauté il y a des testeurs à disposition, c’est dans les grandes surfaces que ce n’est pas le cas. Et si c’est pour des raisons économiques que vous êtes tentée d’aller en supermarché, vous faites un mauvais calcul ! Payer un fond de teint un peu plus cher s’il vous va parfaitement est beaucoup plus rentable que devoir en racheter car vous vous êtes trompé de teinte sur le précédent.

2- On teste…
Mais pas n’importe où ! Vous avez donc compris, tester le fond de teint est une obligation. Mais encore faut-il le faire au bon endroit. Contrairement à ce qui est souvent fait, le bras ou la main ne conviennent pas pour tester la couleur. En effet votre peau à cet endroit-là n’est pas du tout de la même teinte que sur votre visage ! Le seul endroit valable pour tester le produit est votre mâchoire. Reliant le visage au cou c’est à cet endroit que le risque de démarcation avec une mauvaise couleur de fond de teint est le plus fort. Donc si produit que vous essayez à cet endroit se fond bien, c’est qu’il est fait pour vous ! Si vous avez l’impression d’avoir posé une bandelette orange, c’est loupé.
On profite des testeurs dans les magasins, ou, mieux, des conseillères beautés dans les parfumeries. Si on est seule, on teste sur le visage (et pas sur la main !) : on prend la teinte qui semble correspondre et on l’applique au niveau de la mâchoire (on se rend ainsi mieux compte d’une éventuelle démarcation avec le cou). Si possible, on regarde le résultat à la lumière du jour. S’il est invisible, bingo ! C’est la teinte idéale. Si non, on en essaie une autre (quitte à changer de marque si on ne trouve pas). Surtout, on évite de prendre une teinte trop foncée pour se donner bonne mine : la démarcation se voit et ça fait masque. Mieux vaut jouer avec le blush et la poudre de soleil pour tricher un peu…

3- Soyez vigilantes sur la teinte.

Le rôle du fond de teint est d’unifier la peau, pas de la plâtrer. Le but quand on en applique est d’entendre : « Comme tu as le teint frais et sans défaut naturellement ! » plutôt que « Waow, ton fond de teint est super beau ! ». Autrement dit : le fond de teint ne doit pas se deviner. Pour cela il vous faut être vigilant sur la teinte. Il ne faut pas en choisir un trop foncé et se retrouver orange ou en prendre un trop clair et avoir l’air d’un zombie.
C’est le rôle des blushs et des poudres de soleil de vous donner de la couleur, pas celui du fond de teint.
Donc encore une fois : choisissez un fond de teint de la couleur la plus proche possible de votre carnation. Se rouler dans du cacao en poudre n’est jamais naturel, OK ? Jamais.

4- Faites tout ça au naturel.
Dernier conseil, le jour où vous prévoyez de partir en quête du Saint Graal, ne vous maquiller pas trop la peau. Les produits que vous mettez risqueraient de biaiser votre essai de produits ! Donc pour pouvoir les tester sans risquer de tout faire louper, l’hydrater votre peau avant. Avec tout ça, promis, le teint cireux ou orange ne passera pas par vous !

Enfin sélectionner le bon outil d’application
La plupart des fonds de teint s’appliquent très bien au doigt. Si vous êtes pressée ou que vous aimez avoir un fini naturel, c’est une très bonne solution ! D’ailleurs certains fonds de teint (ceux à texture mousse) ne s’appliquent que de cette manière.
Pour un résultat plus précis (et plus léger), on utilise un pinceau, l’outil des pros. Il permet de balayer la matière du centre du visage vers l’extérieur et de moduler la couvrance par endroit. Les éponges sont très pratiques pour celles qui ne sont pas à l’aise avec les pinceaux. Elles permettent d’étaler la manière, de la doser et de faire des retouches par zone en tapotant le fond de teint (par exemples sur les cernes ou l’arête du nez).
Attention : quel que soit l’outil que vous utilisez, pensez à bien le nettoyer (quotidiennement si possible, une fois par semaine au minimum) pour éviter les bactéries et les imperfections.

 

a

Publicités

Auteur : Missmanuella

Emmanuella Blogueuse mode qui occupe un bout de l'Internet mondial, j'adore le chocolat . Et aussi la bouffe.

2 commentaires

Je vous souhaite une bonne visite, n'hésitez pas à me laisser un petit mot ♥

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s